Âgée de 80 ans, elle a été obligée de quitter l’hôpital à minuit !

Une patiente de 80 ans a été contrainte de quitter l’hôpital en pleine nuit, alors qu’elle venait tout juste d’être hospitalisée.


Yvonne ne s’attendait pas à un tel traitement lorsqu’elle a été admise à l’hôpital Chubert de Vannes. Hospitalisée pour des vomissements consécutifs à un traitement contre la sciatique fin octobre, cette dernière est dans état affaibli et ne parvient même plus à s’alimenter.

Après des examens, elle est placée sous perfusion dans une chambre, mais alors qu’elle dormait, un médecin vient la réveiller aux alentours de minuit et lui demander de quitter les lieux.

«À minuit, un médecin est venu la voir pour lui dire qu’elle devait partir. Elle a tenté de nous joindre, en vain. Elle s’est donc habillée toute seule et a été mise dehors», explique François, le fils d’Yvonne, très remonté.

N’arrivant pas à joindre ses enfants à une heure aussi tardive, Yvonne se retrouve devant l’hôpital à devoir trouver un moyen de rentrer à son domicile sans avoir aucun moyen de transport.

«A 80 ans et en pleine nuit, ma mère s’est retrouvée devant l’hôpital et a dû payer 103€ pour rentrer chez elle, à Belz en taxi», ajoute François.

Mais la mésaventure de la vieille dame ne s’arrête pas là, puisque une fois arrivé devant chez elle, Yvonne n’arrive pas à ouvrir la porte de son garage. Il est 2h du matin lorsqu’elle y parvient, en tâtonnant dans l’obscurité.

François n’arrive toujours pas à y croire: «Comment peut-on laisser une femme âgée de 80 ans, seule, malade et affaiblie se débrouiller pour rentrer chez elle en pleine nuit?».


L’hôpital quant à lui, a répondu de façon évasive en déclarant: «La personne en question n’a, pour le moment, pas sollicité le service de réclamation des usagers de l’établissement. Nous ne pouvons donc faire aucun commentaire sur la prise en charge de cette patiente», a déclaré la directrice adjointe de l’hôpital.