Handicapée, elle pose en lingerie pour montrer que tous les corps sont beaux.

Moha est une jeune femme qui souffre d’infirmité motrice suite à un traumatisme obstétrical. En 2014, on lui diagnostique un autisme et des troubles de déficit de l’attention.


Elle choisit de participer au projet Critique des normes des sous-vêtements et anatomie d’un photographe nommé Tomas. Son objectif était de montrer qu’il n’y a pas qu’une beauté mais plusieurs.

Pour cela, le photographe choisit des modèles non-blancs, transsexuelles ou handicapés: « Je suis aussi passionné par les différences et de créer de nouveaux idéaux sociaux qui peuvent tous être des modèles, et tous ont été choisis pour cela ». déclare-t-il à propos de son projet.

Moha est fier d’avoir pu participer à ce projet: « Je pense qu’il est bon de montrer des corps différents et de développer des modèles qui sont différents, il est temps. La société ne ressemble pas à des modèles normaux. » indique-t-elle.

Elle pense qu’il est important de montrer que tout le monde peut être un modèle. C’est une manière pour elle de prouver que les gens différents font partie de notre société.

Elle a tout à fait raison. Bravo à Tomas et à Moha pour ce super projet!

Source: Incroyable