Un jeune homme de 27 ans est condamné à un an de prison pour avoir laissé son chien mourir de faim.

Un homme de la région de Woodstock, dans l’ouest du Nouveau-Brunswick, a été condamné à un an de prison pour avoir cruellement laissé son chien mourir de faim.

L’homme de 27 ans nommé Kyle Springer avait déménagé en 2015 pour s’installer dans l’ouest du pays, mais au moment de quitter Woodstock, il a décidé d’y abandonner son chien alors qu’il n’avait averti personne de son départ.

Ce n’est que deux mois plus tard que le propriétaire de la maison mobile qu’il habitait s’est rendu sur place dans l’espoir d’aller récupérer les deux derniers mois de loyer qui n’avaient pas été payés. Or, ce fut tout un choc pour le pauvre homme quand il a fait la découverte du chien Diesel qui était mort de faim.

Selon ce que le propriétaire a révélé, le chien était mort en position foetale alors qu’il s’était installé à proximité d’une fenêtre.

Un examen a été fait sur le corps de l’animal afin de déterminer les circonstances du décès et les spécialistes ont confirmé que l’animal était mort de faim. L’estomac de l’animal ne contenait plus que des bouts de plastique.

Lors de la comparution en cour de Springer, des preuves ont été démontrées comme quoi l’animal avait désespérément tenté de se nourrir en éventrant des sacs de sucre et de poubelle, ainsi que des oreillers.

Plusieurs traces de griffe auraient aussi été observées un peu partout dans la maison, ce qui témoigne de la détresse du pauvre animal.

La GRC et la SPCA avaient mené une enquête en 2015 lors de la découverte du chien, mais ce n’est qu’en novembre 2018 que Springer a été arrêté par les forces de l’ordre.

L’homme avait été interpellé par des agents dans le stationnement d’un supermarché de Florenceville-Bristol suite à une dénonciation anonyme.

En janvier dernier, Springer a plaidé coupable à une accusation de cruauté envers des animaux.

Source: CTV News