A savoir sur les maladies auto-immunes

Que sont les maladies auto-immunes ? Les maladies auto-immunes sont des maladies chroniques qui ne sont pas liées à un corps étranger tel qu’un virus ou une bactérie dans le corps. En effet, lorsque l’on est atteint d’une maladie de ce type, c’est notre propre corps qui est à l’origine de la maladie qui le touche. Il en existe de plusieurs types, plus ou moins graves et affectant notre santé de différentes manières. Une chose importante à savoir sur les maladies auto-immunes ? Elles sont généralement incurables.


Ces maladies sont encore incomprises des patients comme des médecins. On ne sait pas encore véritablement expliquer ni prédire leur apparition. De même, les traitements qui existent ne servent qu’à pallier les symptômes de celles-ci, sans pour autant véritablement traiter ou annihiler la maladie en elle-même. Il s’agit d’apprendre à vivre avec sa maladie auto-immune, non de l’éradiquer ou de la contrôler.

Le corps s’attaque lui-même

C’est une chose importante à savoir sur les maladies auto-immunes : le corps s’attaque à lui-même. Notre corps est en effet composé de cellules qui nous sont propres, et d’un système immunitaire destiné à protéger celles-ci des cellules et corps extérieurs. Les virus et les bactéries sont par exemple des corps extérieurs que notre système immunitaire doit chercher à combattre pour nous protéger de diverses maladies.

Cependant, quand on est atteint d’une maladie auto-immune, ce qui se produit est différent. Ce n’est pas les cellules extérieures que notre système immunitaire mais nos propres cellules saines que celui-ci va attaquer. Notre corps n’est plus capable de faire la différence entre les cellules saines et les cellules dangereuses. C’est là le principe des maladies auto-immunes : notre corps entre en guerre avec lui-même.

Il en existe plus de 80

Une chose à savoir sur les maladies auto-immunes ? A ce jour, plus de 80 maladies de ce type sont répertoriées. Le nombre est en constante augmentation, en particulier  depuis quelques années. On compte parmi ces maladies la maladie de Crohn, causant des désagréments et douleurs intenses au niveau du système gastro-intestinal. La maladie de Celiac cause une intolérance totale au gluten contenu dans les aliments.

La narcolepsie, déclenchant un sommeil quasi-constant et incontrôlé est également une maladie auto-immune. Le psoriasis, déclenchant des rash extrêmement irrités et qui démangent sur la peau. L’arthrose rhumatoïde est également un type de maladie auto-immune. Il en existe de plus en plus, et celles-ci affectent diverses fonctions du corps. Elles peuvent être extrêmement graves, ou parfois seulement gênantes au quotidien.

Elles sont assez communes

Une chose à savoir sur les maladies auto-immunes : elles sont bien plus commune qu’on ne le croit. Aux Etats-Unis par exemple, 23 millions de personnes sont touchées par une maladie auto-immune. Autant de personnes sont affectées par le diabète de type 2. Cependant, celles-ci sont extrêmement variées et le nombre de personnes touchées par chaque maladie prise à part est bien plus faible. De nombreuses célébrités rapportent être touchées par des maladies auto-immunes.

Selena Gomez a par exemple dû interrompre sa carrière pendant un moment pour se faire traiter du lupus. Cara Delevingne et Kim Kardashian revendiquent souffrir du psoriasis, une maladie auto-immune affectant les cellules de la peau et produisant des rash parfois impressionnants. Les célébrités touchées peuvent aider les personnes souffrant de ses maladies à se sentir moins seules et à se dire qu’il existe toute une communauté de personnes touchées par ce type de maladies.

Elles peuvent être génétiques

Une autre chose à savoir sur les maladies auto-immunes : elles peuvent être génétiques. Il existerait en effet des prédispositions génétiques à développer une maladie auto-immune. Les personnes dont un membre de la famille souffre d’une maladie auto-immune ont en effet plus de chances que la moyenne d’en souffrir également à un moment de leur vie. Bien entendu, la génétique n’est qu’une partie des causes possibles se cachant derrière ces maladies.

Des études montrent également que les facteurs environnementaux mais également certaines infections peuvent déclencher des maladies auto-immunes. Le stress par exemple, semble être l’un des éléments déclencheurs du psoriasis. Bien entendu, ces facteurs varient non seulement selon la personne mais également selon la maladie en question. Elles sont toutes différentes et ont des symptômes et effets différents sur le corps.

Il ne s’agit pas d’allergies

Une autre chose à savoir sur les maladies auto-immunes ? Il ne s’agit pas d’allergies. Certaines maladies auto-immunes peuvent en revanche causer des allergies. La maladie de Celiac est un bon exemple. Elle déclenche chez la personne qui en souffre une allergie au gluten. On peut donc avoir tendance à confondre la maladie avec cette allergie. Or, l’allergie n’est qu’une conséquence, un symptôme résultant de la maladie en elle-même.


Certaines études tendent à montrer que les allergies peuvent être à l’origine de certaines maladies auto-immunes. On peut voir un lien entre maladie auto-immune et allergie. Il est cependant important de ne pas les confondre. Les deux sont fondamentalement différents. L’allergie résulte généralement d’une maladie ou d’un trouble. La maladie auto-immune est une maladie liée au système immunitaire.

Elles sont difficiles à diagnostiquer

Une chose à savoir sur les maladies auto-immunes ? Elles sont parfois extrêmement difficiles à diagnostiquer. Lorsque l’on souffre d’une maladie auto-immune, les médecins ont très souvent bien du mal à nous fournir un diagnostic clair et précis. La principale difficulté ? Il n’existe pas de test permettant de véritablement détecter une maladie auto-immune. On se base plutôt sur des théories et pistes que l’on essaie de suivre autant que possible.

Bien souvent, les personnes souffrant de maladies auto-immunes sont mal diagnostiquées au premier abord. On tend également beaucoup à leur dire que leurs symptômes sont simplement liés au stress. Il n’existe en effet pas de bactérie ou de virus lié à la maladie, qui pourraient faciliter le diagnostic. En effet, lorsque l’on souffre d’une maladie classique, on peut vérifier la présence du corps étranger à l’origine de l’infection. Pour les maladies auto-immunes, la situation est plus complexe.

 Le syndrome de fatigue chronique et la fibromyalgie n’en sont pas

Une autre chose à savoir sur les maladies auto-immunes ? On a souvent tendance à croire que la fibromyalgie, une maladie chronique causant une douleur musculaire constante et touchant presque exclusivement les femmes, est une maladie auto-immune. Ce n’est pas le cas. De même pour le syndrome de fatigue chronique. Il s’agit de maladies encore peu comprises par les médecins, mais elles ne peuvent être classifiées comme maladies auto-immunes.

En effet, aucun lien n’a été établi entre celles-ci et une quelconque défaillance du système immunitaire. Cependant, il est possible que les personnes souffrant de ces deux maladies souffrent également d’une maladie auto-immune. Il faut donc bien se renseigner sur ces maladies afin de ne pas les confondre. Et surtout, il est important de persister à aller voir des médecins si l’on souffre de symptômes qui ne semblent pas être liés à une maladie particulière. Il existe toujours une cause derrière un symptôme.

Source