Âgée de 65 ans, elle est victime de violences et de négligence dans un hôpital

Une femme de 65 ans a été victime de violences de la part du personnel d’un hôpital à Londres en Angleterre .

Margaret McColgan, une femme de 65 ans, est atteinte de problèmes de santé mentale ainsi que de la maladie de Charcot. Alors qu’elle était hospitalisée pour une infection urinaire, elle a été victime de fortes violences de la part du personnel de l’établissement médical dans lequel elle a été prise en charge. Sur des photos, on peut voir qu’elle a des coupures et des plaies assez importantes. Ajouté à ça, le média britannique indique qu’elle n’aurait pas pris de douche pendant un mois.

«la maladie de Charcot est une maladie neurodégénérative des motoneurones de l’adulte. Elle provoque une paralysie progressive de l’ensemble de la musculature squelettique des membres, du tronc (y compris les muscles respiratoires) et de l’extrémité céphalique»(information de Wikipédia) . Autant vous dire que cela ne laisse pas beaucoup de chance de se défendre aux personnes atteintes de cette maladie.

Sa fille Leia Bruce, âgée de 39 ans, se dit complètement scandalisée par l’attitude du personnel de l’hôpital, raconte le Daily Mail. Son état de santé s’est détérioré de manière notable au cours des dernières semaines. Une chose qui n’aurait pas dû arriver si le personnel était attentionné. Le média britannique indique que Margaret McColgan est profondément marquée par ce qu’il lui est arrivé. Elle serait également terrifiée par toute cette histoire.

Leia Bruce est en ce moment en train de récolter de l’argent via une cagnotte virtuelle dans le but d’équiper sa maison pour pouvoir accueillir sa mère. Selon elle, c’est le prix à payer pour sa tranquillité d’esprit.

Source: Daily Mail