Atteint d'un cancer, il avoue un meurtre commis en 1946

autocrop

Atteint d’un cancer, un homme de 91 ans, résidant à Ontario, au Canada, a voulu soulager sa conscience. Il a avoué un meurtre qu’il a commis à Londres (Grande Bretagne) en 1946. Le vieil homme avait abattu Margaret Cook, danseuse et chanteuse de charme, au Blue Lagoon, un club situé dans Soho, parce qu’elle l’avait escroqué. Il lui a tiré une balle en pleine poitrine à la sortie de la discothèque.

Il s’est ensuite exilé au Canada pour échapper à la peine de mort. Mais, en Angleterre, ce crime n’avait jamais été résolu.

Le meurtrier a ensuite eu une existence de bon père de famille mais, se sachant condamné avec sa maladie, il a voulu soulager sa conscience à l’âge de 91 ans.

L’Angleterre a demandé au Canada d’extrader le vieil homme. Mais la justice canadienne hésite à approuver son extradition alors que, sans sa confession, on n’aurait jamais résolu ce crime.