Cette enseignante est renvoyée pour avoir attribué la note de 0 à des élèves qui n’ont pas remis un travail.

En Floride, il ne faut surtout pas donner une note de zéro aux étudiants qui ne remettent aucun travail. En effet, ça pourrait vous coûter votre emploi!

Une enseignante nommée Diane Tirado en sait maintenant quelque chose puisqu’elle a perdu son travail, étant donné qu’elle refusait d’attribuer une note de 50% à ses étudiants qui n’avaient remis aucun travail. L’enseignante tenait mordicus à donner une note de 0 aux étudiants qui ne remettaient aucun travail et la direction a donc décidé de la congédier.

La direction avait signifié à l’enseignante qu’il s’agissait de la façon de faire dans l’établissement où elle travaillait, or Tirado voyait cela comme du « nivellement par le bas ».

Pourtant, il faut dire que ce n’est pas parce que Tirado avait horreur du nivellement pas le bas qu’elle était une enseignante impitoyable pour autant. À titre d’exemple, le premier devoir qu’elle avait exigé de ses étudiants était de tenir une espèce de journal de bord comme le faisaient les explorateurs au 15e siècle. Grosso modo, les étudiants devaient tenir compte des événements historiques et sinon, dessiner des cartes.

Or, de nombreux parents de ses étudiants ont contacté l’enseignante pour lui faire savoir qu’à leur avis, celle-ci donnait des devoirs trop exigeants.

Par la suite, Tirado a été convoquée au bureau du directeur où on lui a clairement fait savoir qu’elle devrait changer sa façon d’enseigner en raison de l’insatisfaction de nombreux parents.

Dans une entrevue accordée au NY Post, Tirado a expliqué que cet incident a miné son moral pendant plusieurs semaines.

C’est justement lors de cette discussion avec la direction de l’école que Tirado a été informée de la politique de l’école qui interdisait les notes de zéro, préférant donner des notes de 50% aux étudiants qui ne faisaient rien. Aux dires de la direction, une telle politique avait été adoptée afin de donner une chance aux étudiants qui allaient un jour décider d’améliorer leur sort.

Mais Tirado a décidé de s’en tenir à sa propre politique et ainsi, elle a commencé à attribuer des notes de 0 à ceux et celles qui ne remettaient aucun travail.

Le 14 septembre 2018, Tirado apprenait par ses employeurs qu’elle avait été congédiée après moins de deux mois de travail.

La direction de l’école affirme que Tirado n’est pas arrivée à atteindre les standards exigés lors de la période probatoire, mais l’enseignante elle, est convaincue que c’est en raison de son entêtement à ne pas donner des notes « gratuites » à ses élèves.

Tirado a donc laissé un message plutôt troublant à ses étudiants sur le tableau de sa classe: « Salut les enfants. Madame Tirado vous aime et vous souhaite le meilleur dans la vie! J’ai été virée pour avoir refusé de vous donner une note de 50% à ceux et celles qui n’avaient remis aucun travail. »

Aussitôt que Tirado a partagé sa mésaventure aux internautes, l’histoire s’est répandue comme une traînée de poudre et plusieurs professeurs ont fait savoir qu’ils étaient solidaires avec elle, car ceux-ci ont indiqué partager son avis.

On ignore si débat provoqué par l’histoire de Tirado influencera certaines écoles à changer leur politique quant aux notes minimales accordées aux étudiants, mais saluons au moins la détermination de cette enseignante!

Source: DailyMail