Découvrez les causes et les moyens de prévention et traitement de la maladie pilonidale !

La maladie pilonidale est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes et survient le plus souvent entre la puberté et la quarantaine. Dans cet article, nous vous présentons les causes et les moyens de prévention et de traitement de la maladie.


Causes de la maladie pilonidale :
La maladie pilonidale peut se manifester par un sinus chronique avec un ou plusieurs trous à la surface de la peau à partir desquels le contenu purulent s’écoule continuellement. Fondamentalement, il s’agit d’une cavité kystique remplie de poils, de tissus fibreux et de cellules inflammatoires.


Fait intéressant, il existe un désaccord sur la question de savoir si les kystes pilonidaux sont congénitales ou acquises. Cependant, le fait de savoir qu’ils sont acquis est communément admis car, dans la plupart des cas, la cause de la suppuration est une irritation des poils sous-cutanés dans la structure profonde de la zone du siège, avec une infection résultante.

Cela peut se produire en raison de Longue séance en position assise, d’hygiène irrégulière, des vêtements serrés et inconfortables, de la transpiration et frottement dans cette zone, des nœuds lymphatiques infectés, des follicules pileux endommagés, de l’utilisation des toilettes publiques, de l’affaiblissement du système immunitaire, des réactions allergiques, du stress et une mauvaise alimentation…

Traitements lors de la phase initiale :

Chauffage :

L’application de revêtements chauds pendant les étapes initiales peut réduire la croissance de l’infection. La chaleur augmente efficacement la circulation sanguine, permettant ainsi une meilleure fonction des globules blancs pour combattre l’infection.

Appliquez des compresses chaudes deux ou trois fois par jour, selon la taille de l’inflammation. De cette façon, vous serez en mesure de décharger facilement le pus. Après, la zone doit être lavée avec un savon antibactérien et laisser sécher complètement. Si vous ne voulez pas avoir une plaie ouverte, vous devriez mettre un pansement.

Pâte de curcuma :

Le curcuma a de nombreuses propriétés médicinales. Faites une pâte à partir d’une grande quantité de poudre de curcuma, mélangée avec un peu de sel amer (sulfate de magnésium), de miel, d’huile de ricin et d’iode. Appliquez cette pâte sur les sinus régulièrement jusqu’à ce que le pus soit complètement drainé.

Racine jaune (Hydrastis canadensis)

La racine jaune en poudre est mélangée avec un peu d’eau pour obtenir une pâte. Appliquez cette pâte plusieurs fois pendant la journée.


Eau :

Buvez au moins 8-10 tasses d’eau afin de permettre au corps d’éjecter les toxines et de réduire les infections.

Source