Des braconniers partis chasser des rhinocéros se font dévorer vivants par des lions

On dirait une histoire sortie tout droit d’une comédie noire, mais c’est bel et bien vrai! Voilà donc que des braconniers qui étaient entrés par effraction dans une réserve en Afrique du Sud afin d’y chasser des rhinocéros ont finalement été dévorés vivants par des lions affamés. Quand on vous dit que ça ne s’invente pas…


On estime qu’au moins trois braconniers auraient été massacrés dans cet incident plutôt inusité.

Aux dires des personnes qui ont dû intervenir sur la scène de l’incident à la Sibuya Game Reserve, il semblerait que celle-ci était particulièrement sanglante.

Sur le sol, trois paires de souliers pouvaient être aperçues aux côtés de morceaux de cadavres humains et même d’une tête décapitée.

Les gardiens de qui travaillent à la Sibuya Game Reserve affirment avoir trouvé sur les lieux de l’incident des armes de chasse ainsi que des équipements afin de couper des grillages. Une hache était aussi sur les lieux, ce qui laisse croire que les trois braconniers comptaient recueillir des cornes de rhinocéros.

Le propriétaire de la réserve, un homme de 60 ans nommé Nick Fox, explique: « On a trouvé suffisamment de morceaux de corps humains pour croire qu’il y a au moins trois personnes qui ont été tuées. D’ailleurs, les trois paires de chaussures retrouvées vont en ce sens. Mais ici, il y a beaucoup d’arbustes et ça ne serait pas impossible qu’on découvre plus tard qu’il y avait davantage de victimes. »

Nick Fox poursuit: « Ils sont venus ici lourdement armés avec des fusils de chasse et des haches et de plus, on a découvert qu’ils traînaient sur eux suffisamment de nourriture pour survivre plusieurs jours, ce qui nous fait croire qu’ils étaient vraiment là pour la chasse aux rhinocéros. »

Mais comme l’explique Nick Fox, la nature a ses propres lois: « Les lions veillent sur nous et ils sont nos gardiens et ces chasseurs les ont assez choqués pour qu’ils décident de les manger vivants. »

Nick Fox a évidemment transmis ses condoléances aux proches des braconniers tout en admettant que ces morts étaient regrettables. Toutefois, le propriétaire de la réserve a ajouté que cet incident démontrait à quel point les braconniers s’exposaient à des risques extrêmes en tentant d’accéder illégalement à des réserves.


Comme Nick Foix le précise, il souhaite avant tout que les bêtes soient en sécurité et qu’elles soient protégées, mais c’est aussi pour éviter qu’un autre drame comme celui-ci se reproduise et plonge ainsi d’autres familles dans le deuil.

Source: DailyMail