Des jeunes bénévoles Belges travaillant en short sont menacés de mort au Maroc

Des jeunes bénévoles belges, surtout des femmes, parties au Maroc pour travailler sur un chantier dans un village, ont reçu des menaces de mort parce qu’elles étaient en short. 

C’est un instituteur de 26 ans qui s’est choqué de voir les jeunes filles ainsi vêtues dans un reportage diffusé à la télé. L’homme a publié un message sur Facebook appelant à l’exécution de ces jeunes filles, faisant écho à l’assassinat des deux touristes scandinaves par des Marocains radicalisés au nom du groupe Etat islamique, en 2018. 

Les jeunes étaient en train de terrasser un chemin en short dans un village près de Taroudant. Les bénévoles étaient au Maroc pour travailler avec une association locale. 

« Les gens sont très gentils et très amicaux, j’adore le Maroc ! », a déclaré Luna, une des jeunes interrogées dans le reportage. La majorité des commentaires sous la vidéo diffusée dans les médias sociaux soulignent le « dévouement » de ces bénévoles qui « sont venus faire le boulot à la place des responsables locaux ».

D’autres, comme le député du parti islamiste Ali El Asri, se sont indignés de la tenue des jeunes bénévoles. 

« Depuis quand les Européens font-ils des travaux en tenue de baignade ? », a-t-il déploré, accusant tous ceux qui n’étaient pas en accord avec lui de faire du « terrorisme laïc ».

La Sûreté marocaine (DGSN) a annoncé que l’homme, qui vit dans le nord du Maroc, a été arrêté. Il sera accusé d’« incitation à des actes terroristes ». 

Source: 20 Minutes