Elle découvre l’infidélité de son mari via sa montre Fitbit: «Son activité physique avait des pics élevés… à 4h du matin»

La technologie peut parfois vous trahir ou vous rendre service, tout dépend de quel côté de la barrière vous êtes. Pour Jane Slater, cela lui a permis de découvrir l’infidélité de son petit ami.

La période des fêtes a officiellement débuté et avec elle, inévitablement, celle de la course aux cadeaux. L’occasion pour certaines personnes de se remémorer d’anciens présents qui les ont marqués.

Jane Slater, journaliste américaine, a voulu partager l’une de ses histoires avec ses abonnées Twitter. Un souvenir qui n’est pas vraiment à ranger du côté des bons moments de la vie. « Un ex-petit ami m’avait acheté une Fitbit (une montre connectée qui enregistre votre nombre de pas, votre fréquence cardiaque ou si vous dormez bien, NDLR) pour Noël. Un chouette cadeau », explique celle qui couvre le football américain.

Pour se motiver à faire du sport, le couple décide de synchroniser leur montre afin qu’ils puissent se suivre mutuellement. Jane le confesse, cela ne l’a pas dérangée… jusqu’à ce que son copain disparaisse inexplicablement à 4 heures du matin. « Son niveau d’activité physique avait des pics élevés. Alerte spoiler : non, il ne suivait aucun entraînement de fitness à ce moment-là. Malheureusement, cette histoire s’est vraiment produite », écrit Jane.

Une histoire retweeté plus de 45.000 fois mais qui a tout de même suscité quelques interrogations. Des demandes d’internautes auxquelles la journaliste a bien voulu répondre.

Pourquoi était-elle réveillée à 4h00 du matin par exemple ? « J’appelais la police parce que je ne le trouvais plus. J’étais debout à sa porte avec des ballons parce que c’était son anniversaire. »

Lui a-t-elle laissé une chance de s’expliquer ? « Je l’ai appelé et lui ai envoyé un texto mais je n’ai jamais reçu de réponse. Il a prétendu être resté dormir sur le fauteuil d’un ami, ce qu’il ne ferait jamais. Germaphobe reconnu, il préfère le confort de son lit. »

Au final, l’homme n’a eu d’autre choix que d’avouer sa faute.

Source: DailyMail