Elle n’en pouvait plus de raser ses poils a décidé de tout laisser pousser

Leah Jorgensen a passé sa vie à se raser le corps entier parce qu’elle se sentait comme un ‘monstre’, mais elle a décidé d’abandonner le rasoir et de s’assumer telle qu’elle est.

 Elle a longtemps lutté contre le syndrome de l’ovaire polykystique, qui peut causer la croissance anormale des poils masculins.

Dès l’âge de 14 ans, Leah a été stigmatisée en temps qu’homme, alors elle portait des vêtements recouvrant toutes les parties de son corps pour cacher ses poils.

Vers la vingtaine, elle s’est tournée vers le rasage, et passait des heures à s’épiler le menton, les joues, la poitrine, le ventre, les bras, les jambes et le dos…

Elle avait tellement peur du regards des gens, elle a eu son premier baiser à l’âge de 27 ans à cause de son complexe.

Depuis, elle a décidé d’abandonner le rasoir et de montrer ses poils en public !

Elle espère que son histoire donnera d’avantage de courage à d’autres femmes.

‘Je n’ai jamais vu de femmes qui me ressemblaient, j’avais tellement honte que je ne voulais même pas en parler. Ma seule façon de faire face à ça, c’était de me cacher.’

‘J’ai tellement de poils que c’est très difficile de les cacher, au collège on disait que j’étais un homme car j’avais des poils sur mon visage.’

‘J’étais vraiment convaincue que j’allais perdre mes amis, ma famille et que je ne pourrais pas trouver un travail ou un petit ami.. que je vivrai seule dans une vie misérable.’

En 2015 elle a été frappée par une voiture, et à l’hôpital c’était la première fois que les gens voyaient de près l’étendue de ses poils, elle a dit que cette expérience l’avait aidé à surmonter son anxiété. Elle a ensuite trouvé un homme qui lui a donné un coup de pouce dont elle avait tant besoin.

‘Je me suis rendue compte que je ne détestait pas vraiment les poils, c’est juste la perception des gens qui me faisait peur.’

Leah ne s’est pas rasée les poils depuis un an, elle porte des hauts courts et montre ses jambes en public, elle a même porté un bikini pour la première fois l’été dernier.