Elle se retrouve avec un trou en plein visage car elle a abusée des salons de bronzage.

On le dit depuis plusieurs années: les lits bronzants peuvent être très dangereux. D’ailleurs, voilà qu’une étude récente démontre qu’en fait, les lits bronzants doubleraient les chances de développer un cancer de la peau.

L’étude, qui a nécessité la participation de 150 000 femmes a démontré que 83% des utilisatrices de lits bronzants présentaient plus de chances de développer un cancer de la peau.

Natalie Trout, 38 ans, fait justement partie de ces femmes qui ont eu la malchance d’utiliser des lits bronzants de façon régulière.

Pendant 13 ans, Trout a utilisé cette méthode sans même appliquer de protection contre les rayons UV alors qu’elle fréquentait son salon de bronzage à plusieurs reprises par semaine.

En 2016, elle apprenait qu’elle souffrait d’un cancer à la joue droite.

Bien que Natalie ait fréquenté son salon de bronzage pendant une longue période de temps, l’étude récente à ce sujet a clairement indiqué que peu importe la durée de temps d’exposition ou l’âge de la patiente, chaque exposition à un lit bronzant est jugée comme étant potentiellement nocive.

D’ailleurs, l’étude en question a été publiée par JAMA Dermatology, une revue médicale à comité de lecture publiée chaque semaine en ligne et imprimée tous les mois par l’American Medical Association. 

Le type de cancer dont souffrait Natalie était le pire qui puisse affecter la peau. La jeune femme a toutefois été chanceuse dans sa malchance, car la lésion sur sa joue a été diagnostiquée à un stade précoce, ce qui a permis aux médecins de pouvoir traiter le problème efficacement.

Les docteurs ont cependant dû retirer une partie de la chair sur la joue de Natalie afin d’éliminer complètement la présence de cellules cancéreuses.

Elle gardera à jamais une cicatrice de cette expérience.

Enfin, Natalie termine avec sagesse en rappelant que pour bien profiter de la vie, il vaut mieux être en santé plutôt que d’avoir une belle peau bronzée.

Source: Dailymail