En Indonésie un violeur en série condamné à la castration chimique

Mus Aris bin Syukur a été condamné pour le viol de neuf jeunes filles entre 2015 et 2018 à Mojokerto, en Indonésie, et condamné par le tribunal à une castration chimique, verdict que certaines personnes ont jugé sévère.

Il deviendra la première personne de son pays à subir une castration chimique dans le cadre d’une décision judiciaire établissant une peine plus sévère pour les délinquants sexuels, en particulier les pédophiles. Il a été condamné par un tribunal de l’est de Java aux termes du règlement présidentiel tenant lieu de loi.

Depuis lors, la loi a permis aux juges d’appliquer la peine de mort et la castration chimique aux pédophiles condamnés.

La décision du tribunal se lit comme suit: «Nous accordons par la présente la peine supplémentaire sous forme de castration chimique au condamné.»

Au moment de la ratification, le Président Indonésien Joko Widodo a déclaré: «Ce règlement vise à surmonter la crise provoquée par la violence sexuelle à l’égard des enfants.”

“Les crimes sexuels contre les enfants sont des crimes extraordinaires, car ils menacent la vie des enfants.»

Les médecins qui hésitent, disent qu’ils ne sont pas des bourreaux, retardent l’exécution du jugement

Le jugement ne peut pas encore être appliqué dans le pays car les médecins ont refusé d’effectuer la procédure.

Les praticiens de la médecine en Indonésie ont insisté sur le fait que cette pratique allait à l’encontre de leur éthique et violait un édit de 2016 du Conseil d’éthique et d’honneurs médicaux. En conséquence, la date de la sanction n’a pas été définie.

Le président des médecins Indonésien, Ilham Oetama Marsis, a déclaré dans un communiqué officiel en 2016: «Ne faites pas participer les médecins aux exécutions de la peine supplémentaire».

“La castration chimique ne dissuadera PAS les violeurs”, disent les médecins

Le chef des médecins indonésiens poursuit: «Selon des preuves scientifiques, la castration chimique ne supprime pas le désir des auteurs de violences sexuelles.”

Qu’est-ce que la castration chimique?

Elle implique l’utilisation de médicaments anaphrodisiaques par injection ou par comprimés afin de réduire la libido ou l’activité sexuelle. Les effets sont réversibles une fois que la personne a cessé de prendre le médicament. La castration peut aussi être chirurgicale.

Wikipedia dit: «Contrairement à la castration chirurgicale, dans laquelle les gonades sont extraites par une incision dans le corps, la castration chimique n’enlève pas les organes ni ne constitue une forme de stérilisation.

Elle est généralement considérée comme réversible lorsque le traitement est interrompu, bien que des effets permanents de la chimie corporelle soient parfois observés, comme dans le cas d’une perte de densité osseuse augmentant avec la durée d’utilisation du DMPA ».

Les Pays qui castrent constitutionnellement les violeurs

Les pays qui utilisent la castration chimique sont l’Argentine, l’Australie, l’Estonie, l’Ukraine, le Khazastan, Israël, la Moldova, la Nouvelle-Zélande, la Pologne et la Russie.

La Moldavie a légalisé cette pratique en 2012 en tant que punition contre les personnes reconnues coupables de crimes sexuels sur des enfants.

La castration chimique gagne en popularité aux États-Unis

Plus tôt en juin de cette année, l’Alabama a signé une loi exigeant que les auteurs d’infractions sexuelles impliquant des enfants âgés de moins de 13 ans soient soumis à la castration comme condition de leur libération conditionnelle.