En raison d’injections illégales, une ancienne danseuse risque de devoir se faire amputer les fesses

Une ancienne danseuse a révélé qu’elle pourrait devoir subir une amputation des fesses en raison des dommages causés par des injections illégales.

L’ex-danseuse de Miami qui se nomme Courtney Barnes affirme qu’elle est désespérée par son arrière-train et elle souhaite par-dessus tout que ses fesses « reviennent à la normale », mais les experts indiquent de leur côté qu’ils ne savent pas du tout quoi faire.

La femme de 35 ans, qui est connue professionnellement sous le nom de Mme Miami, a reçu sa première série d’injections alors qu’elle n’avait que 22 ans. La jeune femme avait alors décidé de subir ces injections après avoir été informée qu’elle pourrait gagner plus d’argent si elle avait un derrière plus volumineux.

C’est après sa quatrième série d’injections de polymère qu’elle s’est rendu compte que quelque chose clochait, alors qu’elle avait remarqué qu’elle avait des « fuites » au niveau de ses fesses.

10 ans après avoir subi ces injections, Courtney ne cache pas qu’elle en a assez d’être traitée comme un « monstre de cirque » et qu’elle veut faire réparer son postérieur surdimensionné et décoloré.

Il y a peu de temps, Courtney a même accepté de participer à l’émission de télé-réalité Botched, une série qui tente de corriger les erreurs de chirurgie plastique.

L’un des animateurs de l’émission, le Dr Terry Dubrow, lui a dit qu’étant donné l’emplacement des injections, la seule solution qui lui semblait logique serait de procéder à une amputation de ses fesses.

Selon ce que Courtney a révélé à propos de ses injections, ce serait une femme qui aurait effectué la procédure à l’époque et elle aurait utilisé un gel. En apprenant cela, le Dr Dubrow n’a pas caché que cela pourrait avoir des conséquences désastreuses: L’hydrogel est un polymère synthétique, appelé polyacrylamide, qui est un gel qui, lorsqu’il est injecté dans le corps, attire l’eau et est incorporé dans le tissu. Bien que cela puisse sembler assez simple, l’incorporation peut provoquer une réaction immunologique importante et d’autres catastrophes graves ».

Après avoir inspecté le corps de Courtney, les spécialistes ont conclu qu’elle avait des granulomes, qui sont de grandes zones qui peuvent se former lorsque le corps ne peut pas combattre une substance étrangère.

La décoloration étrange serait due à une « hyperpigmentation post-inflammatoire ».

Courtney a évidemment refusé de subir une amputation des fesses et pour sa part, le Dr Dubrow a déclaré qu’il continuerait à chercher des moyens de la traiter.

Enfin, Courtney a déclaré qu’elle continuait quand même d’espérer qu’elle finirait par obtenir le derrière qu’elle souhaite, tout en confiant: « Je suis prête à ressembler à la fille d’à côté. Je suis fatiguée d’être intimidée sur les médias sociaux et je n’en peux plus des gens qui me suivent et me traquent juste pour obtenir une photo. Je peux ressembler à un monstre de cirque à cause de mon derrière, mais je suis toujours un humain, je suis une fille, je suis une femme, je suis une entrepreneure. Je veux juste que les gens me voient pour moi. »

Source: Lad Bible