En Russie, elle affame à mort sa fille de 14 ans en lui faisant croire qu’elle a le cancer

L’histoire fait froid dans le dos. Selon le Daily Mail, voilà plusieurs mois qu’Oksana Demiyanova faisait croire à sa fille de 14 ans, Viktoria, qu’elle était diabétique et atteinte d’un cancer.


Ne s’arrêtant pas là, elle avait convaincu sa fille que la famine était son seul moyen de guérison. La jeune adolescente, totalement sous l’influence de sa mère, a cessé de manger pour tenter de guérir d’une maladie inventée de toutes parts. Conséquence de cette torture mentale, Viktoria ne pesait plus que 30 kilos et est finalement décédée de malnutrition.

Une condisciple de Viktoria a témoigné des discours inquiétants que tenait la mère : « Elle nous disait qu’il suffisait de manger une à deux fois par semaine pour être en bonne santé ». Une voisine de la famille a déclaré que la mère de Viktoria serait restée silencieuse et impassible devant la dépouille alors que les amis de l’adolescente et leurs parents étaient, eux, en pleurs et bouleversés.

Oksana Demiyanova, interrogée par la police sur les raisons qui l’avaient poussée à mentir à sa fille, a indiqué que cette dernière aurait été victime de moqueries sur son poids à l’école. La mère se défend d’avoir fait croire à sa fille qu’elle était malade pour la convaincre de maigrir. « Ensuite c’est Viktoria qui ne voulait plus manger. Je la persuadais de manger mais elle ne m’écoutait pas », a-t-elle indiqué. Ces justifications hasardeuses n’ont pas convaincu et elle est aujourd’hui accusée d’infanticide.


Source