Il viole sa belle-sœur, sévèrement handicapée et la frappe pour qu’elle fasse une fausse couche

Un Français de 45 ans est accusé d’avoir violé sa belle-sœur qui est handicapée, avec « une déficience mentale profonde ». Elle est tombée enceinte.

Sa belle-sœur séjourne dans un établissement spécialisé. Sa directrice a directement appelé la police une fois qu’elle a remarqué qu’elle était enceinte. Pour elle, cette grossesse était incontestablement le fruit d’un viol. Les experts ont confirmé : « Les conclusions des experts sont claires. Les experts font état d’une déficience mentale profonde de la victime. Elle ne pouvait pas consentir à un rapport sexuel ! Ce dossier, ce n’est pas du Zola, c’est pire ! », indique l’avocat général Patrice Lemonnier.

L’enquête a très vite mené à un homme de 45 ans. Il avait déjà été en prison. Il s’agit du beau-frère de la victime. Il l’a frappée ensuite pour provoquer une fausse couche.

Pendant des mois, il a nié les faits qui lui sont reprochés. Il a ensuite avoué avoir eu une relation sexuelle mais consentie avec la victime. Mais il n’est pas le seul à être dans le viseur des policiers : la sœur de la victime aussi car c’est à son domicile que le viol s’est produit en décembre 2016. Ils s’accusent mutuellement de l’avoir frappée.

L’homme a été mis en examen pour viol et il risque de passer jusqu’à vingt ans derrière les barreaux. La sœur, elle, serait mise en examen pour « non-dénonciation de crime » ou « violence volontaire ». La victime tombée enceinte a finalement décidé d’avorter.