Ils sont accusés d’avoir mis ses enfants en cage afin de les abuser sexuellement

Au Massachusetts, un couple est accusé d’avoir mis ses enfants en cage afin de les abuser sexuellement à leur domicile.

Le diabolique couple composé de Melissa et Matthew Hope fait donc actuellement l’objet d’une enquête menée par le Department of Children and Families de Taunton au Massachusetts.

C’est dimanche que la police s’est rendue au domicile du couple afin de lui retirer la garde de leurs enfants.

Melissa, la mère de 34 ans, a été arrêtée par la police, car elle a tenté de s’en prendre physiquement à un des agents qui était venu prêter assistance pour le retrait de la garde des enfants.

En temps normal, les détails entourant les abus subis par les enfants auraient dû demeurer confidentiels, or la police a décidé de les inclure dans le rapport d’arrestation.

Selon le rapport de police, le couple aurait aussitôt commencé à hurler à l’encontre des agents lorsque ceux-ci sont arrivés sur les lieux.

La femme aurait hurlé par la fenêtre que les policiers n’avaient pas l’autorisation d’accéder à leur appartement sans mandat.

Des agents ont finalement expliqué à la dame qu’étant donné la nature des allégations qui pesaient sur le couple, la police n’avait pas besoin de mandat spécifique afin d’intervenir. Des agents sont ensuite parvenus à entrer dans l’appartement en tentant de calmer les deux parents, or seul le père a bien voulu obtempérer aux demandes de de la police.

Melissa aurait tenté d’agripper par la gorge le premier agent de police qui s’est introduit dans l’appartement.

Selon ce que rapporte The Taunton Gazette, la femme aurait empoigné la gorge de l’agent en lui disant dans des mots très rudes qu’il n’irait nulle part.

Les enfants ont aussitôt été retirés de l’appartement pour être relocalisés dans un foyer sécuritaire.

La police a laissé entendre que le couple devrait faire face à des accusations de négligence criminelle sur des personnes mineures, en plus d’être possiblement accusé d’agressions sexuelles sur leurs enfants.

On ignore encore précisément combien d’enfants demeuraient sous la garde du couple.

Lundi, la mère a été libérée sous caution et elle devra respecter plusieurs conditions en attendant sa prochaine comparution devant la cour.

Le service de protection à l’enfance a annoncé qu’il continuerait à mener son enquête dans les prochains jours.

Comme on ne sait toujours pas quelles accusations seront déposées contre le couple, on ne sait toujours pas les sentences qui pourraient peser contre les deux parents, mais on peut déjà deviner que ceux-ci s’exposeront certainement à une lourde peine d’emprisonnement s’ils sont trouvés coupables des gestes dont ils sont suspectés.

Source: DailyMail