Le mystère du triangle des Bermudes pourrait bientôt être élucidé…

triangle-bermudes

Etendu entre la péninsule floridienne, Porto Rico et l’archipel éponyme, le triangle des Bermudes a « englouti » un nombre considérable de bateaux et d’avions dans des circonstances souvent mystérieuses. Mais selon le magazine Sciences et Avenir, un phénomène observé dans les profondeurs sibériennes permettrait de faire toute la lumière sur la légende.

En effet, si d’immenses dolines (« sinkhole ») se forment sans prévenir dans la péninsule de Yamal depuis quelques temps, d’étranges crevasses voient désormais le jour dans les fonds marins également. Dans le sud de la mer de Kara, deux grands monticules ont été aperçus à 40 mètres de profondeur, des « collines » susceptibles d’exploser à tout moment et de libérer une gigantesque bulle de méthane.

Or, les émanations de méthane diminuent la densité de l’eau et peuvent par conséquent « engloutir » une embarcation au mauvais endroit au mauvais moment: « Les bateaux sont normalement portés par l’eau, la masse liquide qu’ils déplacent étant supérieure à leur propre masse. Mais si l’eau est remplacée par des bulles de gaz, alors cet effet de portance est perdu », explique Alan Judd, géologue marin à l’université de Sunderland.

Des reconstitutions à l’aide de maquettes ont confirmé l’hypothèse: la concentration de méthane forme un « trou », littéralement, sous le bateau avant que celui-ci ne coule immédiatement à la verticale. Le phénomène gazeux n’épargne pas l’équipage, impuissant face à la réaction des éléments.

Le même phénomène vaut pour le trafic aérien. Une forte concentration de méthane dans l’air peut également provoquer des turbulences atmosphériques et perturber la navigation d’un avion présent à cet endroit précis.

Source 7sur7.be