Les femmes qui ne prennent pas de contraception devraient arrêter de boire


La CDC, l’agence de protection de la santé publique aux USA, a publié ce mardi un communiqué sur les dangers de l’alcool pendant la grossesse. Une mise en garde importante, mais le message s’adresse à toutes les femmes qui ne prennent pas de contraception. Elles feraient mieux d’arrêter de boire de l’alcool, au cas où elles tomberaient enceintes sans le vouloir.

1457837-alcool-pourquoi-les-femmes-trinquent

« Environ 3,3 millions de femmes entre 15 et 44 ans prennent le risque d’exposer leur bébé à l’alcool parce qu’elles boivent alors qu’elles sont sexuellement actives et n’utilisent pas de contraception », explique le communiqué selon Terrafemina et Jezebel. Un rapport démontre également que « 3 femmes sur 4 qui souhaitent être enceintes ne cessent pas de boire de l’alcool quand elles arrêtent de prendre une contraception. »

C’est là un point intéressant. Les femmes qui tentent de tomber enceintes devraient peut-être réduire leur consommation d’alcool afin de ne pas mettre en danger leur futur bébé. Mais pourquoi culpabiliser celles qui n’envisagent pas de grossesse pour le moment?

Le communiqué continue: « Environ la moitié des grossesses aux Etats-Unis ne sont pas programmées et même quand elles le sont, la plupart des femmes ne le découvrent pas avant le premier mois, et continuent à boire dans l’intervalle. C’est un vrai risque. Pourquoi le prendre? »

En clair, arrêtez de boire si vous voulez avoir des rapports sexuels, conseillent les autorités américaines aux femmes, sans mentionner les contraceptions possibles pour les hommes ou l’évenutalité d’un avortement en cas de grossesse non désirée.

Source 7sur7.be