Les médecins font boire 15 bières à un patient pour lui sauver la vie

L’homme en question, un vietnamien de 40 ans, est arrivé à l’hôpital dans un état d’ébriété prononcé. Un état survenu après qu’il ait consommé de nombreuses boissons alcoolisées contenant du méthanol, une variante de l’alcool qui peut être très toxique pour l’homme.

Les boissons alcoolisées produites artisanalement, à la maison, contiennent souvent cette forme d’alcool et peuvent avoir des conséquences graves pour ceux qui en consomment. Parmi les risques, on peut notamment citer une perte temporaire de la vue ainsi que la mort si l’ingestion de méthanol est importante.

Afin de gagner du temps et d’éviter le pire au patient, les médecins l’ayant pris en charge ont eu l’idée de lui faire boire des bières. Le fait est que la bière contient de l’éthanol, la forme digeste de l’alcool. En ingurgitant de la bière, le métabolisme du patient devait se concentrer sur la digestion de celle-ci plutôt que sur le méthanol. Une digestion qui a permis aux médecins de mettre l’homme sous dialyse et, ainsi, évacuer le méthanol du métabolisme du patient avant qu’il ne soit assimilé.

Au départ, il n’était question que de trois canettes de bière. Mais étant donné la présence importante de méthanol chez le patient, 5 litres de bières ont été nécessaires, soit 15 canettes.

Une solution controversée qui a tout de même sauvé la vie du patient. Selon Tran Van Than, directeur du département santé de l’hôpital qui a traité l’homme alcoolisé, cette méthode a fonctionné et mérite qu’on s’y intéresse : « même si cette méthode n’est conforme à aucune norme médicale, elle devrait faire l’objet d’une étude scientifique, car elle a prouvé son efficacité dans la pratique », assure-t-il.