Leur jeu stupide et dangereux qui a failli coûter la vie à Sofie de 8 ans !


Un incident a bien failli tourner au drame mercredi à Spaarndam, aux Pays-Bas. Une fillette un peu trop téméraire s’est en effet suspendue à la barrière de sécurité d’un pont levant juste avant la réouverture de celui-ci. L’enfant, qui était sortie manger une glace avec des amies et le père de l’une d’entre elles, s’est en un instant retrouvée suspendue à huit mètres de hauteur sur la barrière rouge et blanc qui s’est relevée une fois le pont en place.


« Elle s’est envolée de manière complètement folle », commente le père de la camarade qui accompagnait les enfants. « Elles faisaient les folles toutes les trois et se pendaient par les mains à la barrière du pont. Je leur ai dit plusieurs fois d’arrêter sur le champ: ‘Arrêtez ça tout de suite, non, stop’ mais c’était déjà trop tard, Sofie avait décollé du sol. Ma fille me dit que Sofie n’est pas parvenue à lâcher prise instantanément car ses mains sales collaient », relate-t-il.

Par chance, la barrière a été rapidement abaissée par le gardien averti des faits mais l’enfant a passé une bonne minute suspendue à bout de bras, risquant une chute fatale. Par chance, la fillette pratique l’escalade chaque semaine à Haarlem et adore grimper aux arbres. C’est sans doute son activité extrascolaire qui l’a sauvée, grâce à la force qu’elle a gagnée dans les bras. « La mère de Sofie m’a dit qu’elle n’aurait pas pu tenir une seconde de plus, qu’elle n’en pouvait plus. Avec un passant, nous nous sommes placés juste en-dessous d’elle pour la réceptionner en cas de chute ».

Heureusement, tout est bien qui finit bien pour l’enfant un peu trop aventureuse. Sa mère, aussi choquée qu’en colère, explique que sa fille en proie à des cauchemars n’a pas fermé l’oeil de la nuit suite à sa bêtise. Mais elle entend bien lui faire retenir la leçon: « Nous allons imprimer un agrandissement de la photo d’elle prise par un témoin et la coller sur le mur de sa chambre », a-t-elle déclaré à RTL Nieuws Pays-Bas.

La mère de famille souhaite également avertir tous les autres enfants tentés de prendre un tel risque. « Même pour une blague, il est insensé de se suspendre à une barrière de sécurité, vous mettez votre vie en danger ».

La pratique s’avère pourtant répandue dans la petite ville de Spaarndam, où de nombreux enfants et adolescents s’amusent à relever ce défi idiot, apprend-on dans un reportage du Jeugdjournaal (NOS). « Garçons et filles s’amusent à s’y suspendre et lâchent dès que la barrière se relève, à un ou deux mètres de haut, pour la sensation. Mais là, ça a failli mal tourner », reconnaît un adolescent qui a assisté au spectacle.


Mais Sofie le promet aujourd’hui: on ne l’y reprendra plus. « Le pont s’était à peine rabaissé et la barrière s’est immédiatement redressée. Il n’a pas fallu deux secondes », s’étonne une des camarades qui ont, elles, lâché la barrière à temps. Sofie explique que sa minute de frayeur dans les airs lui a en tout cas semblé une éternité: « J’ai dû attendre très longtemps pour qu’elle redescende, j’ai trouvé ça extrêmement effrayant », a-t-elle confié au journal pour enfants de la chaîne NOS. Elle espère que son expérience découragera les enfants du coin à persister dans ce jeu dangereux.