Elle quitte tout pour aller vivre dans un endroit incroyable

Alors qu’elle était encore jeune, Emma Orbach avait pris une décision incroyable qui a changé complètement sa vie. En effet, la jeune fille avait complètement abandonné sa vie citadine pour aller vivre seule dans la forêt, sans électricité et sans eau courante.


Ainsi, en 1999, la jeune diplômée de la célèbre université anglaise d’Oxford, a tout quitté pour aller s’installer seule et en totale autonomie, dans une maison qu’elle a construite en plein milieu de la forêt. En effet, Emma, qui semblait prédestinée à un autre mode de vie, a choisi, par conviction, de suivre un mode de vie totalement autosuffisant.

Âgée aujourd’hui de 62 ans, Emma Orbach a vécu une enfance tout à fait traditionnelle. Après de brillantes études à la prestigieuse université d’Oxford, elle rencontre son mari qui était architecte. Les deux ont décidé de quitter leur vie citadine et de créer une communauté qui vit autour de la nature. Mais au fil du temps, le couple n’a pas pu maintenir cette communauté à cause des différentes batailles judiciaires auxquelles ils ont du faire face. Leur communauté s’est alors disloquée et Emma et son mari ont divorcé. C’est à ce moment-là qu’Emma a pris la décision d’aller vivre seule en plein milieu de la forêt.

Elle s’installe alors dans une forêt au Pays-de-Galle, où elle construit elle-même sa maison avec du bois, de la boue et de la paille. Une maison qu’elle a baptisée « Tir Ysbrydol », qui signifie en gallois « terre d’esprit ».

Pour se nourrir, Emma se contente de ce que lui apportent son potager, ses poules et ses chèvres. Quant à l’eau qu’elle boit, elle la prend d’une source toute proche d’elle. Pour se réchauffer ? Elle utilise le feu de bois. Emma possède également deux chevaux dont elle se sert pour se déplacer.

La seule chose qui la relie encore à la société, c’est la taxe de 63 euros qu’elle doit payé chaque mois à la mairie auquel elle dépend.


Pour se procurer cette somme d’argent, Emma n’hésite pas à devenir hôtelière pour les citadins qui souhaitent passer un bon moment de détente dans la nature.

En effet, elle n’est pas une associable, elle ne pouvait tout simplement pas supporter son mode de vie citadin qui la rendait très inconfortable. Ce n’est que dans la nature qu’Emma a trouvé son bien-être et le goût des choses simples.

La technologie est interdite chez elle : Pas de téléphone ou d’ordinateur chez elle. Cette règle s’applique aussi sur ses enfants qui viennent lui rendre visite de temps en temps : » Vivre simplement avec ce que la nature nous offre, permet d’avoir beaucoup de joie et de paix », confie-t-elle.

Source