Son ex, qu’il battait , lui envoie une fausse vidéo de suicide pour qu’elle vienne chez lui: la police le retrouve arme au poing à son domicile

Catherine Mearns a sans doute échappé au pire en appelant la police lorsque son ex lui a envoyé une vidéo de son suicide par pendaison en décembre dernier.

L’homme en question, Ciaron Mearns, était en vie à son domicile avec une arme et attendait Catherine. La police l’a arrêté et il a été condamné à 32 mois de prison.

Catherine Mearns était régulièrement battue par son compagnon de 31 ans et elle avait donc décidé de quitter le domicile familial situé à Glasgow. Lorsqu’elle s’est rendue chez les médecins, ils lui ont dit qu’elle ressemblait à une victime d’un accident de la route.

Ne répondant plus aux messages de son ex, cette mère de deux enfants a alors reçu une vidéo de ce dernier se filmant en train de se pendre. Elle contacte immédiatement la police et les ambulances qui interviennent sur place : « Les autorités pensaient trouver un corps, pas quelqu’un qui attendait avec un fusil  », explique-t-elle.

Le Scottish Sun, qui a pu visionner la vidéo sans pour autant la publier, a écrit que l’on pouvait entendre Mearns dire ce qui s’apparente à des dernières paroles : « C’est ce que tu veux. Pour la sécurité de tout le monde du monstre que je suis. »

Ciaron Mearns a été arrêté et emprisonné pour 32 mois. Il sera encore supervisé durant douze mois après cela, et il a reçu une restriction de non-harcèlement de 5 ans, ce qui ne suffit pas aux yeux de Catherine : « Il n’a été condamné qu’à 32 mois de prison pour m’avoir fait vivre un enfer dont je subis encore les conséquences. Il savait ce qu’il faisait mais cela ne voulait rien dire pour lui.  »

Source: The Sun