Trois mineurs âgés entre 4 et 10 ans étaient régulièrement violés lors de «soirées privées familiales»: dix proches des enfants seraient impliqués

Ce lundi matin, dix individus entre 30 et 64 ans ont été interpellés près de Grenoble, en France. Les faits qui leur sont reprochés sont glaçants : ils auraient utilisé 3 enfants issus d’une même fratrie comme objets sexuels lors de soirées privées. Sept de ces personnes feraient partie de la famille des victimes, les trois autres étant des proches. Les trois petites victimes sont désormais sous protection judiciaire et hors de danger.

Cette famille issue d’un milieu social défavorisé a été interpellée après plusieurs mois d’enquête menée par le pôle criminel de Grenoble. Elle a commencé lorsque l’aîné de la famille, âgé de 10 ans, a confié à sa famille d’accueil les atrocités que lui faisaient subir les agressions sexuelles et les viols que sa mère et son beau-père lui faisaient subir fréquemment, depuis de nombreuses années.

Au cours de l’enquête, les autorités ont découvert que de nombreux autres membres de la famille et d’autres proches étaient concernés, dont les grands-parents et l’oncle des victimes. Les enfants ont multiplié les déclarations accablantes à l’encontre de leur famille. Les faits se seraient déroulés entre l’été 2016 et fin 2018, soit depuis l’arrivée du beau-père dans la vie de la mère.

Les trois enfants ont décrit des scènes lors desquelles ils étaient utilisés comme « jouets sexuels » lors de « soirées privées ». Ils subissaient des actes sexuels mais devaient aussi en réaliser entre eux, ou encore avec le chien de la famille. Ils ont désormais un retard de « structuration mentale » et ont été placés sous protection judiciaire.

Les dix individus interpellés ont d’abord nié les faits avant de reconnaître. Cinq des agresseurs ont alors été déférés au parquet, dont la mère et le beau-père. Si ces deux derniers sont en détention provisoire, les trois autres individus interpellés ont été relâchés sous contrôle judiciaire.