Un ancien détenu, 49 ans, va en justice après avoir perdu son pénis en prison

Pendant l’opération, le chirurgien a fait le maximum pour sauver le membre. A son réveil, Keith Jackson (49 ans) a découvert que son pénis avait été presque totalement amputé. Selon lui, il a pleuré pendant trois jours la perte de sa virilité. L’homme attaque désormais l’administration pénitentiaire.



Condamné pour détention d’une arme alors qu’il était déjà sous le coup d’une condamnation, Keith Jackson a passé au total 15 mois dans plusieurs prisons. Durant ses trois premiers mois incarcération, il s’est plaint à de nombreuses reprises de douleurs sévères au pénis et de pertes de sang au niveau de l’organe.

Le personnel médical de la prison a conclu que le détenu souffrait d’une infection urinaire puis d’une maladie sexuellement transmissible et lui a donc administré des antibiotiques. Keith Jackson a changé plusieurs fois d’établissement pénitentiaire avant que la prison fédérale de Virginie-Orientale n’ordonne une biopsie. L’analyse des tissus a révélé un cancer rare du pénis, avec pour conséquence l’ablation quasi-totale.


Aujourd’hui, l’ancien détenu a décidé de poursuivre l’état américain, six prisons et du personnel médical pour la perte de son pénis à cause d’un mauvais diagnostique.

Source: dailymail