Un homme tué par une amibe «dévoreuse de cerveau» après s’être baigné dans la piscine d’un parc aquatique!

Un Américain de 59 ans est mort, le 12 juillet, après avoir été infecté par une amibe « dévoreuse de cerveau » après une baignade dans la piscine d’un parc aquatique.

L’homme, nommé Eddie Gray, est mort après s’être baigné dans un parc aquatique de Cumberland en Caroline du Nord, comme l’indique le New York Times. Une information relayée par nos confrères de la VDN. Ce quinquagénaire a absorbé par le nez une naegleria fowleri , aussi appelée amibe « dévoreuse de cerveau ».

Ce micro-organisme vit en milieu aquatique. Il n’est mortel que s’il pénètre à l’intérieur du corps par le nez. Dans ce cas de figure, il remonte alors vers le cerveau de son hôte.

« Après avoir pénétré dans le corps par le nez, Naegleria fowleri peut migrer vers le cerveau le long du nerf olfactif. Ensuite, il peut commencer à détruire les tissus cérébraux. Le nom technique de l’infection est la méningo-encéphalite amibienne primitive  ». Cette merveille biologique est d’une efficacité redoutable : sur 145 infections entre 1962 et 2018 aux États-Unis, seules quatre n’ont pas été mortelles.

Pour éviter l’absorption de l’amibe, une seule solution selon les autorités américaines : «  Tenez votre nez fermé, utilisez des pince-nez ou gardez la tête hors de l’eau lorsque vous participez à des activités chaudes liées à l’eau douce »

La Caroline du Nord est par ailleurs un état particulièrement exposé à cet organisme. «  Les gens doivent savoir que cet organisme est présent dans les lacs, les rivières et les sources chaudes d’eau douce de la Caroline du Nord », analyse Zack Moore, épidémiologiste en Caroline du Nord.

En France, dans un rapport publié en 2014, l’Agence française de sécurité sanitaire avait répertorié une seule victime française. C’était en 2008, en Guadeloupe.

Source: le New York Times