Elle voulait atteindre les 444 kilos pour ne plus pouvoir bouger! Elle a dû perdre près de 100kg pour pouvoir… accoucher

Monica Riley. Son nom vous dit peut-être quelque chose et pour cause. En 2016, cette Texanne s’était fait connaitre dans le monde entier avec un projet fou : celui de peser 444 kilos (1000 livres).


Souffrant déjà d’une obésité morbide à l’époque (Monica pesait 317 kilos), la jeune femme voulait ne plus savoir bouger et rien faire. Un rêve surprenant que son mari, Sid, l’aidait à accomplir en la gavant comme une oie.


« C’est un fantasme pour nous et nous en parlons beaucoup. Il doit déjà m’aider à me lever du sofa et sortir du lit. Si je m’étends après un gros repas, il doit m’aider à me relever, car mon ventre est trop gros pour même que je me retourne, et on adore ça »expliquait-elle à l’époque.


Aujourd’hui, âgée de 29 ans, Monica Riley a dû mettre un frein à son ambition folle. Et pour cause. La jeune femme est récemment devenue maman d’une petite Michelle. Un miracle de la vie qui lui a fait prendre conscience que son rêve mettait sa vie en grand danger.

Alors, pour pouvoir accoucher en toute sécurité, Monica a perdu près de 200 livres (99kg). « L’élément déclencheur pour perdre du poids était de tomber enceinte. Je savais que je voulais avoir une famille avec Sid. Je savais que je devais prendre des mesures drastiques pour que cela se produise » raconte-t-elle.

Des mesures drastiques que la jeune femme veut désormais poursuivre en perdant encore plus de poids. Finie donc les gavages de milk-shakes à travers un entonnoir. Et qu’importent les réactions. « Quand j’ai commencé à perdre du poids, j’ai perdu beaucoup de soi-disant amis dans la communauté SSBBW (Super-Sized Big Beautiful Woman). Leur but était de me voir immobile et maintenant, ils ne peuvent plus accomplir leur fantasme. »

Si elle veut perdre du poids, Monica se refuse pour le moment à toute opération que ce soit.« La seule chose qui m’empêche de me faire opérer, c’est que je ne veux pas devenir trop maigre, j’aime quand même être potelée » confie-t-elle.


Une prise de conscience qu’accepte et encourage son mari même s’il voulait la voir très grosse. « Je me fiche de sa taille, je l’aime pour elle et cela ne changera jamais » déclare Sid.

Et rassurez-vous, les deux jeunes parents nourriront leur petite fille avec des aliments sains. « Peut-être qu’à l’Halloween, si elle va faire un tour, on lui laissera un ou deux bonbons. Mais on veut qu’elle mange des fruits et des légumes pendant qu’elle est jeune »

Source