Amputée, elle est insultée par une conductrice car elle est garée sur une place pour handicapés


Jessica Long est originaire du Maryland aux États-Unis et n’a pas de jambes sous les genoux. Dans la vie quotidienne, elle utilise des prothèses.

Cette jeune feme de 28 ans indique qu’elle a de nouveau été critiquée car elle était garée sur une place pour handicapés. Malgré le fait qu’elle a une carte de stationnement pour handicapés et qu’elle avait dit à la conductrice en question qu’elle n’avait pas de jambes.

@jessicatatianalong To the handicap police… be kind! 👏🏼 #amputeelife #fyp ♬ orijinal ses – Tik Toker

Jessica a partagé son expérience sur TikTok :

« Voilà, c’est arrivé à nouveau. J’ai garé ma voiture – et j’espère qu’elle verra cela – cette femme n’a pas été gênée de me regarder de haut en bas avec dégoût alors que j’étais garée sur une place pour handicapés. »

« Je n’ai pas de jambes ! Alors je lui ai expliqué que j’avais le droit. Mais elle a simplement baissé sa fenêtre pour me dire : ‘Ne vous garez pas là.' »

Jessica a poursuivi son histoire : « Je lui ai répondu : ‘Écoutez, je suis amputée. Je n’ai pas de jambes. C’est pour ça je suis sur une place pour handicapés et que j’ai une carte de parking pour handicapés. Et elle s’est éloignée ».

Jessica indique que quand elle était qu’enfant, elle n’a jamais été moquée ou harcelée en raison de son handicap mais que c’est malheureusement le cas depuis qu’elle est adulte.

« Je n’ai jamais été victime de harcèlement quand j’étais enfant et je ne savais pas que j’allais être victime de harcèlement par des adultes pour me trouver sur une place pour handicapés. »

« Et je comprends. Je suis jeune, je suis athlétique, mais je n’ai pas de jambes ! Et je sais que je donne l’impression que c’est facile, mais c’est toujours très difficile. Mes jambes sont lourdes, elles me font mal. J’ai mal. »

La nageuse a conclu sa vidéo par un appel pour montrer plus de compréhension et être plus gentil les uns envers les autres.

« Soyez juste gentil. Vous n’avez pas besoin de savoir pourquoi quelqu’un utilise une place de parking pour handicapés ».

Le message de Jessica a clairement touché la corde sensible de ses abonnés, dont beaucoup ont laissé des commentaires positifs.

Un utilisateur a déclaré : « Vous avez dit quelque chose de spécial qui m’a ému. Être amputé signifie une douleur quotidienne qui ne disparaît jamais. Les gens ne le savent pas… « 

Un autre a écrit : « Je suis désolé ! Mon père est partiellement paralysé (depuis qu’il a 34 ans), il a dû faire face à cela dans le passé ».