Divers

Une jeune femme de 21 ans meurt écrasée par l’effondrement des étagères dans un supermarché

20
Pin Share20

Elane de Oliveira Rodrigues, 21 ans, rangeait les étagères du supermarché Mateus Atacarejo Mix à São Luís, au nord du Brésil, lorsqu’elles ont cédé, tuant la jeune femme.

Les images font froid dans le dos. Sur la vidéo de surveillance qui a enregistré le drame, on peut voir la violence avec lesquelles les étagères, hautes de plusieurs mètres, se sont effondrées. Et sous celles-ci, Elane est restée coincée.

Les faits se sont produits le vendredi 2 octobre, vers 20h15. Elane était, comme nombre de ses collègues, en train de réassortir des produits sur les rayons du magasin. Mais elle était sans doute placée au mauvais endroit par rapport aux autres car elle est la seule victime de ce terrible accident. Huit autres personnes, dont des membres du personnel et des clients, ont été blessées dans l’accident. Six personnes blessées ont été hospitalisées après avoir été secourues par les services d’urgence, mais elles sont rentrées rapidement chez elles.

Les caméras de surveillance ont enregistré le moment où les structures métalliques ont commencé à tomber, provoquant une sorte d’effet domino sur les autres énormes étagères situées devant. Les employés du magasin et les clients se sont arrêtés en entendant un bruit de tonnerre, avant de déguerpir en panique. À peine le carnage terminé, ils se ruent vers les rayons pour tenter de délivrer les personnes coincées sous les décombres.

Le cousin de la victime, Ruan Alysson, s’est adressé aux médias locaux : « Elane était très heureuse de son nouveau travail, elle venait de commencer à y travailler il y a à peine trois mois. La dernière photo qu’elle a prise d’elle-même sur son smartphone, c’était avec son t-shirt bleu de travail, dans l’atelier ».

Une chaîne humaine à l’extérieur du magasin s’est formée pour aider à désencombrer les lieux. Le but était évidemment de localiser ceux bloqués sous les décombres. La recherche des victimes s’est poursuivie toute la nuit.

Les sauveteurs ont appelé au silence en criant aux victimes enterrées sous les étagères de signaler où elles se trouvaient en faisant sonner leur téléphone portable ou en faisant du bruit pour qu’on les retrouve. L’opération de sauvetage a duré plus de 11 heures et a impliqué plus de 270 pompiers. Elane, l’employée, est la seule victime à déplorer.

20
Pin Share20
Categories
Divers