Divers

Cette mère continue d’allaiter ses enfants de 5 et 6 ans: «Je ne m’arrêterai pas tant qu’ils ne décideront pas qu’il est temps»

20
Pin Share20

Sheryl Wynne ne s’en cache pas : elle continue l’allaitement de ses fils de 5 et 6 ans. Pour elle, c’est quelque chose de tout à fait normal et elle ne compte pas s’arrêter tant qu’ils n’en ressentent pas le besoin.

Une femme de 39 ans a tenu à témoigner dans le journal « The Sun », en Angleterre, pour défendre l’allaitement de ses enfants de 5 et 6 ans . Sheryl Wynne, qui vit à Wakefield, continue de les nourrir au sein. Riley et Mylo la tètent donc avant l’école, le soir et même durant la nuit.

Pour Sheryl, le lait est « l’outil parental ultime » car il calme les enfants et les réconforte lorsqu’ils sont contrariés ou malades. Toutefois, elle n’échappe pas aux commentaires négatifs parce qu’elle les nourrit au sein. Même dans sa famille, certains se demandent si leur comportement n’est pas lié à cette pratique.

Et si Shirley n’a toujours pas arrêté de les allaiter, c’est parce qu’elle veut qu’ils participent à cette décision. A l’origine, elle voulait arrêter à leurs 3 ans, mais a fini par continuer. Le plus âgé, Riley, juge qu’il voudra arrêter à 10 ans, ce à quoi la maman s’est opposée : « Le choix n’est pas seulement le mien, c’est une relation parce que c’est quelque chose que nous faisons ensemble. Ça nous a rapprochés. Ils savent qu’ils peuvent venir me voir et être réconfortés à tout moment. »

« Les gens se prennent pour des experts des enfants des autres, mais je ne le fais pas à l’aveuglette, même si je suis mon instinct à bien des égards. Riley et Mylo comprennent le regard des gens. Mon aîné ne demande pas le sein quand nous sortons parce qu’il sait que d’autres personnes le verront, mais il le fera entre quatre murs, tandis que mon plus jeune est confiant », poursuit-elle.

Elle conclut en expliquant que cela lui a permis de surmonter le traumatisme de l’accouchement : « L’allaitement m’a aidée à maintenir ce lien et je me suis mise en tête de nourrir mes fils en tandem. C’était magique et valorisant de soutenir deux bébés en même temps. Je n’ai pas l’impression d’avoir pris la décision d’allaiter. C’est ce que j’ai toujours imaginé et c’est ce que je fais. »

20
Pin Share20
Categories
Divers